Télévision

Annecy 2019 - France Télévisions entre deux rives

Date de publication : 13/06/2019 - 08:15 - Modifié le 16/07/2019 - 11:38

(Modifié) - En pleine mutation, avec le lancement à venir en décembre de sa nouvelle plateforme, le groupe public fait valoir un line-up qui se déploiera pour quelque temps encore à l’antenne et sur le numérique, où est annoncée la suite de Lastman.

Il y a un an, les équipes de France Télévisions prenaient la parole à Annecy face à un parterre de professionnels remontés à bloc par l’annonce alors toute récente du gouvernement de basculer France 4 sur le numérique. Depuis "il s’est passé beaucoup de choses", a relevé Takis Candilis, Dg délégué à la stratégie et aux programmes du groupe public, lors de la conférence de presse du groupe qui s'est déroulée dans une ambiance beaucoup plus calme. Les relations avec les producteurs ont évolué, a-t-il poursuivi, faisant référence à l’accord interprofessionnel renouvelé, tout comme l’offre numérique jeunesse du groupe. La nouvelle plateforme de France Télévisions (sur laquelle nous reviendrons ultérieurement) sera lancée fin décembre. Son nom sera divulguée la semaine prochaine à la conférence de rentrée du groupe. "Il y a des bruits qui courent sur un moratoire", a mentionné le bras droit de Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions qui a annulé sa venue à la conférence de presse ainsi qu’à la table ronde organisée par le SPFA, jeudi 13 juin, sur l’animation française à l’heure du numérique (tout comme la députée LREM Aurore Bergé).
"Quelle que soit la décision, nous serons là", a martelé Takis Candilis. A l’heure où nous écrivons ces lignes, les informations les plus contradictoires circulaient quant au fait que le gouvernement puisse décider un moratoire de deux ans pour l’extinction du signal de France 4 - qui serait alors différé de septembre 2020 à septembre 2022.

Dans l’expectative, France Télévisions reste sur le calendrier fixé initialement par le gouvernement, avec une "ambition première : maintenir un lien fort avec les enfants de 3-12 ans", selon Tiphaine de Raguenel, directrice des jeunes publics et de l’animation du groupe. France Télévisions demeure le premier partenaire de l’animation européenne a rappelé la dirigeante. Dans l’Hexagone, et conformément à l’accord avec la profession, 30 M€ ont été investis dans le genre en 2018, dont 50% dans la création originale française (hors cinéma et acquisitions). En 2019, cette enveloppe s’élèvera à 32 M€.
En terme d’audience, France Télévisions fait valoir un début de saison 2019 record sur les chaînes du groupe, dont un record historique pour France 4, à 13% de pda sur les moins de 15 ans (moyenne semaine en janvier et mars sur la tranche 6h-19h20).

Le line-up recense 70 séries actuellement en production et en développement et huit longs métrages en cours de production et en développement.

Pour les plus jeunes dès 3 ans, les développements (en cours ou nouveaux) sont les suivants : Anna et ses amis (52x7 min, Superprod, Vanilla Seed, Chouette Cie) ; Edmond et Lucy (52x11 min, Miam ! Animation) ; Billy le hamster cow-boy (78x7 min, Dandelooo) ; Roboats (52x11 min, Bee Prod) ; Ernest et Célestine saison 2 (26x13 min, Folivari) ; SamSam saison 3 (52x11 min, Folivari, Bayard) et Les contes de Lupin (78x7 min, Xilam).

Pour les plus grands dès 6 ans : Mystery Lane (26x22 min, Studio Hari) ; Héros à moitié (52x11 min, Cyber Group Studios) ; Moi à ton âge (52x11min30, Monello Productions) ; Tobie Lolness (13x52 min, Tant Mieux Prod) et Margot et le robot (26 min, Everybody On Deck, La Blogothèque).

Sur la plateforme Francetv.slash, où est déployée une offre de séries d'animation à destination des 25-34 ans, France Télévisions annonce le retour de la série Lastman, lancée sur France 4 lorsque la chaîne s'adressait aux jeunes adultes. Dans Lastman, l’onde de choc (Everybody On Deck, Je Suis Bien Content), déclinée dans un nouveau format de six épisodes de 45 minutes, "Richard Aldana n’est plus lui-même, Siri a bien changé et le monde n’est plus. Tout n’est que lutte, boxe et volupté"… Autres engagements : La petite mort (10x4min30, Doncvoilà Production), et Monsieur Flap saison 2 (8x5min30, Bobby Productions).

Dans les développements de France 3 Cinéma, figurent notamment Josep, premier long du dessinateur Aurel (Les Films d'Ici Méditerranée) et Le sommet des Dieux de Patrick Imbert (Julianne Films, Folivari), deux longs métrages à destination d’un public adulte et des 12 ans et plus. Pour les plus plus jeunes, la filiale cinéma accompagne Princesse Dragon de Jean-Jacques Denis et Anthony Roux (Ankama). Et, en production, Petit vampire de Joann Sfar (Autochenille Production), Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary de Rémi Chayé (Maybe Movies), présenté en session de Work in Progress, ce mercredi à Annecy et sur lequel nous reviendrons également, SamSam, et La fameuse invasion des ours en Sicile de Lorenzo Mattotti (Prima Linea), en compétition officielle, à Annecy.

Emmanuelle Miquet
© crédit photo : Everybody on Deck


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici