×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 64

e45c8f2120513e28e1846f527f20abd7.jpg

1970 : Marin Karmitz "La semaine essentielle"

Date de publication : 19/05/2011 - 10:59

Spécial 50e édition Semaine de la critique : Chaque jour, un réalisateur ou une réalisatrice se souvient du film qui l'a révélé à la Semaine de la Critique.

Cannes avec Camarades, j’ai tout oublié. C’est très étrange. Je ne sais même plus dans quelle salle il passait. Ce qui est inquiétant car je me souviens très bien, en revanche, de ce que cela a déclenché, les effets de la Semaine de la critique, extrêmement positifs. Ce fut absolument formidable, synonymes de demandes dans un grand nombre de festivals, dont celui de New York. En 1969, je me suis retrouvé en Tchécoslovaquie à Karlovy Vary, puis chassé du pays, chassé aussi des États-Unis. J’ai eu droit à un certain nombre d’exils grâce à la Semaine de la critique.
C’était mon deuxième film. À cette époque, 1968, comme nombre d’intellectuels et d’artistes, je m’étais posé la question de savoir quel était notre rôle par rapport aux luttes. Pouvait-on totalement être à l’écart de ce grand mouvement très joyeux et très populaire en restant dans nos mondes fermés ? Camarades est une adaptation très lointaine du livre de Cesare Pavezze, Le Camarade. J’ai essayé de rentrer avec ma caméra dans un monde inconnu pour moi, le monde ouvrier. En regardant le film dans la salle de la Semaine, j’ai eu le sentiment – il y a deux ans – qu’il avait gardé une certaine fraîcheur.

Cette année-là, il y avait quelques jeunes réalisateur attentifs, ayant envie de dialoguer, d’autres qui s’ennuyaient totalement, ils voulaient connaître Cannes, ses humiliations. La Semaine est le seul endroit permettant à de jeunes cinéastes d’atteindre ce marché mondial. Cette sélection offre des coups de projo directs sur certaines productions… C’est absolument essentiel. La vie de Cannes dépend de ces manifs annexes.

Guillaume FRAT
© crédit photo : Mano / Jacques Bourguet


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici


Recevez nos alertes email gratuites

s'inscrire