×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 64

2003 : Christoffer Boe "Un rêve devenu réalité"

Date de publication : 16/05/2011 - 10:25

Spécial 50e édition Semaine de la critique : Chaque jour, un réalisateur ou une réalisatrice se souvient du film qui l'a révélé à la Semaine de la Critique.

Être sélectionné, montrer mon film à Cannes, était un rêve devenu réalité.

J’avais vraiment peu d’espoir pour ce type de film dans lequel j’ai investi dix ans de ma vie. Mon ambition, faire mieux que les 96 entrées de l’un des plus grands films danois, Perfect World, ou n’en faire que 89. Être pris à la Semaine a été génial.

Pour la première projection, la première en public, je pensais qu’il n’y aurait que deux personnes. J’avais dit à ma petite amie de ne pas y aller, qu’on pouvait manger un peu de cuisine française. Mais j’ai décide de m’y rendre.

Il y avait une queue de 100 personnes. J’étais émerveillé, je pensais que c’était pour un autre film. Toutes les places étaient prises, le ministre de la Culture danois était là. Mieux, il a aimé le film et demandé le numéro de l’actrice, Marie Bonnevie.

La situation s’est ensuite emballée. Les gens de la Semaine me parlaient
de réalisateurs, de films que je n’avais jamais vus. Je prenais des notes. Des gens m’arrêtaient sur La Croisette pour me dire qu’ils adoraient le film, je parlais aux journalistes, j’allais aux fêtes, même au McDonald m’empiffrer de hamburgers au poisson, je buvais du Chablis. J’avais entendu dire que la Caméra d’or était le plus beau prix et, alors que je fais mes valises, j’apprends que je l’ai gagné.

Là, je redeviens un petit garçon. Je suis allé à la cérémonie et j’ai dit merci plusieurs fois. Merci ! J’ai maintenant la même petite amie et deux enfants. J’ai un endroit où dormir. Je ne sais pas si je dois ça à Cannes et à la Semaine de la critique, mais c’est plus que possible.

Guillaume FRAT
© crédit photo : DR


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici


Recevez nos alertes email gratuites

s'inscrire