Cinéma

Coronavirus : la Global Cinema Federation appelle "à l'unité et au soutien"

Date de publication : 07/04/2020 - 18:00

Le groupe international d'exploitants et d'associations de salles insiste sur la nécessité d'une "réponse collective" de l'industrie cinématographique pour faire face aux conséquences du Covid-19.

A l'instar de l'Union internationale des cinémas, qui appelait de ses voeux une solidarité interprofessionnelle au sein de l'industrie cinématographique à la mi-mars, la Global Cinema Federation (GCF) s'est à son tour exprimée sur les conséquences du Covid-19 sur la filière et sur l'importance d'y adresser une réponse commune.

"L’épidémie globale du coronavirus a causé des pertes financières massives au secteur du cinéma, avec des dizaines de milliers de salles à travers le monde forcées de fermer leurs portes et de nombreux employés de cinémas confrontés à des difficultés personnelles après avoir perdu définitivement ou temporairement leur emploi", rappelle d'emblée la GCF.

La fédération estime d'ailleurs que "ces centaines de milliers de personnes qui rendent notre secteur si unique doivent être notre première préoccupation étant donné le rôle essentiel qu’elles jouent auprès de leurs communautés en partageant leur passion de l’expérience en salle. La réponse rapide et efficace de nombreux gouvernements nationaux leur apporte, ainsi qu’aux autres travailleurs en première ligne, un soutien approprié qui est particulièrement bienvenu. Les différentes approches, qui incluent reports de paiements des taxes commerciales, aides salariales, allocations chômage, prêts et garanties d’emprunts, contributions locatives et plus généralement les plans de soutien pour les coûts fixes et la flexibilité des processus d’aides nationales, inspirent l’ensemble du secteur".

Tout en rappelant qu'il est "crucial que chaque territoire utilise tous les moyens à sa disposition pour offrir la réponse la plus efficace aux défis inédits auxquels nous faisons face", "une réponse collective est aussi nécessaire", insiste la Global Cinema Federation. "Nous dépendons tous les uns des autres. Il est crucial que l’ensemble de l’industrie s’unisse et collabore face à cette menace à notre bien-être collectif et que nous confrontions directement cette crise, pour nos spectateurs et nos travailleurs, qui représentent l’âme même de notre industrie".

Et l'organisme de préciser. "Ceci s’étend, bien sûr, à l’ensemble de nos partenaires de l’écosystème cinématographique. Nous sommes extrêmement reconnaissant aux studios, réalisateurs et à tous ceux travaillant dans l’industrie du cinéma, qui ont exprimé leur foi dans l’exploitation en salle ces dernières semaines. Leur soutien inestimable n’a certainement pas été ignoré". Car, considère la GCF, "cette réponse incarne précisément ce qui rend l’expérience de la sortie en salle si spéciale. L’expérience collective et partagée de regarder un film sur le grand écran symbolise un esprit de communauté – un élément que nous devons garder fermement à l’esprit aujourd’hui".

Et de conclure. "En se soutenant les uns les autres aujourd’hui, nous reviendrons plus forts que jamais quand nous pourrons de nouveau accueillir des millions de cinéphiles. Le Grand Écran leur manque autant qu’à nous tous."

Kevin Bertrand


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici


Recevez nos alertes email gratuites

s'inscrire