Télévision

Annecy 2018 – "L’odyssée de Choum" rejoint la famille Canal+

Date de publication : 14/06/2018 - 08:30

Première production de Picolo Pictures, le spécial TV de Claire Paoletti et Julien Bisaro a déjà séduit dans et hors de l’Hexagone.

La petite chouette Choum a fait du chemin depuis le Cartoon Forum, où le spécial TV de 26 minutes en animation 2D pour les 4-7 ans s’était imposé comme l’un des coups de cœur du marché de coproduction. Neuf mois après sa présentation à Toulouse, L’odyssée de Choum débarque au Festival d’Annecy en première place du line-up de Canal+ (présenté ce jeudi en fin de journée), à son tour conquis par le parcours initiatique de cette chouette délogée de son bayou, avec l’œuf qui l’abritait, et contrainte de leur trouver un nouveau nid…

Outre le préachat de Canal+ Family et Piwi+, la première production de Picolo Pictures, société créée par les auteurs et désormais producteurs, Claire Paoletti (scénariste) et Julien Bisaro (réalisateur-scénariste), qui avaient déjà uni leurs talents dans le court métrage animé Bang Bang ! en 2014, compte un autre "investisseur important" à ses côtés, la ZDF, en Allemagne, ainsi qu’une prévente avec la RTS, en Suisse. Le budget de L’odyssée de Choum s’élève à 800 000 €. Le programme est distribué par Dandelooo à l’international, où ses artisans sont à "la recherche de nouvelles préventes". "Nous réfléchissons à une éventuelle coproduction avec la Belgique", confie également Claire Paoletti.

Par ailleurs, l’accord avec Les Films du Préau, évoqué dès le Cartoon Forum, a été confirmé pour une sortie en salle de L’odyssée de Choum "fin 2019, début 2020". L’animatique finalisé, le calendrier prévisionnel table sur le démarrage de la préproduction en septembre, pour une livraison au diffuseur en juin 2019. L’odyssée de Choum aura pour chef animateur Michaël Crouzat, le directeur artistique et créateur graphique de Funan, le long métrage de Denis Do, en compétition à Annecy. Un soin particulier sera apporté au son – "l’animatique a été bruité", souligne Claire Paoletti –, le spécial présentant la spécificité de n’être dialogué que dans son dernier tiers, quand des humains interviennent dans l’histoire. Les animaux ne l'étant pas, donc.

Claire Paoletti et Julien Bisaro poursuivent leur projet d’inscrire L’odyssée de Choum dans une collection de trois spéciaux bâtis sur un schéma identique : des animaux ovipares dont on suit le parcours, à la suite d’un événement climatique qui va bouleverser leur environnement, mais qui finiront par retrouver leur foyer.

En parallèle, Picolo Pictures, initié pour produire les propres projets de ses fondateurs, développe du court métrage pour un public familial. "Nous avons envie de continuer dans la foulée de Bang Bang !"

Emmanuelle Miquet
© crédit photo : Picolo Pictures


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici


Recevez nos alertes email gratuites

s'inscrire