Télévision

Annecy 2019 - Laurent Wauquiez renforce le soutien d’Auvergne-Rhône-Alpes à l’animation

Date de publication : 12/06/2019 - 17:47

La région augmente son fonds d’aide à la production audiovisuelle et relève son plafond d’intervention dans les séries de fiction et d’animation.

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a mis trois ans à venir découvrir le Festival international du film d’animation d’Annecy et l’activité de Citia, où il était évidemment toujours représenté par la vice-présidente déléguée à la Culture et au Patrimoine, Florence Vernay-Carron. Après l’échec des Européennes et désormais délesté de la présidence de LR, Laurent Wauquiez a donc découvert le 11 juin après-midi la manifestation et l’effervescence qui règne dans les allées du Mifa et le stand de la région (photo).
Il a profité de sa venue pour réaffirmer l’engagement d'Auvergne-Rhône-Alpes en faveur de la filière de la production audiovisuelle et en particulier de l’animation. Une région qui a apporté en 2018 un total de 2,3 M€ dans la production d’animation – audiovisuelle et cinéma confondus –, soit un niveau équivalent à la région Nouvelle-Aquitaine.

Pour traduire cet engagement, le président a signé mardi un protocole entre la région Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma et le Festival international du film d’animation. Concrètement, ce protocole prévoit une hausse de 1 M€ du fonds audiovisuel de la région, dont devraient bénéficier largement les productions d’animation. Et il entérine aussi une nouveauté importante pour les producteurs : le plafond d’intervention du fonds d’aide à la création pour les séries de fiction ou d’animation vient d‘être relevé à 300 000 €, au lieu de 180 000 € précédemment. À noter que, en 2018, la région a ainsi aidé huit séries d’animation pour la télévision et spéciaux TV en production pour 740 000 € .
Par ailleurs, Auvergne-Rhöne-Alpes va débloquer 100 000 € pour aider la structuration de la filière pour une association de préfiguration lancée qui aura pour objectif d’organiser et de structurer pour 2020 un méta cluster "images et industries créatives et jeux vidéo".

2019 est une année assez exceptionnelle pour la région à Annecy, avec 11 titres qu’elle a soutenues qui y sont présentés, dont six œuvres en compétition (dont J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin), deux films de fin d’études de nos écoles, et un court métrage en séance spéciale.

Dans un communiqué accessible ici, la région indique que le Festival international du film d’animation représente 15 M€ de retombées économiques sur le territoire en 2018, et recense l’ensemble du poids de la filière pour le territoire.

Sarah Drouhaud
© crédit photo : DR


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici