Cinéma

Chronologie des médias : le CNC va pouvoir y déroger pour les films encore en salles le 14 mars

Date de publication : 18/03/2020 - 20:40

Un article du projet de loi d’urgence permettant de prendre des mesures exceptionnelles par voie d’ordonnances, examiné demain, autorise le CNC à déroger aux règles de la chronologie des médias pour certains films dans cette période de fermeture des salles. 

Ce projet de loi d’urgence présenté en Conseil des ministres ce jour, va permettre au Gouvernement de prendre des mesures exceptionnelles par voie d’ordonnances dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, qui doivent permettre d'assurer la continuité de la vie économique et sociale du pays. Dans ce texte qui passera dès demain devant les députés, un article 21 a été introduit : il va autoriser le président du CNC à déroger à titre exceptionnel aux règles de chronologie des médias pour les films en exploitation en salles le 14 mars 2020 et uniquement pour ces films-là.

Cette disposition permettrait notamment de les mettre à disposition en ligne, initiative à laquelle sont favorables des professionnels dans la situation exceptionnelle de fermetures des salles.

Mais cette mesure a d'ores et déjà rencontré l'opposition de la FNCF qui, dans une lettre à ses adhérents, indique avoir pris "connaissance de ce texte" sans en avoir été informée, "comme aucune autre organisation professionnelle ni diffuseur signataire de l’accord sur la Chronologie des médias". "Le caractère d’urgence et indispensable à la vie de la Nation de cette mesure ne nous paraissant absolument pas avéré, outre notre opposition à priver sans aucune concertation les professionnels de la maîtrise d’un tel dispositif et à modifier le Code du Cinéma unilatéralement, Richard Patry a adressé une lettre de protestation au Ministre de la Culture".

Voir la lettre sur ce lien : https://www.fncf.org/updir/3/Lettre_Franck_Riester_18_mars_2020.pdf
 

Sarah Drouhaud


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici


Recevez nos alertes email gratuites

s'inscrire