Télévision

Annecy 2017 - Lagardère affirme son leadership

Date de publication : 16/06/2017 - 08:40

À elles trois,  Gulli, Canal J et Tiji s'imposent comme "la première offre jeunesse en France", forte de "plus de 11 000 heures d’exposition" consacrées à l’animation  hexagonale, selon le diffuseur, et une audience à l'avenant.

Dans un contexte de concurrence renforcée, les chaînes du pôle TV de Lagardère Active s'imposent comme "la première offre jeunesse en France". Cumulées, Gulli, Canal J et Tiji pèsent 38% de part d'audience sur les 4-10 ans, selon les résultats de la 14e vague du Médiamat'Thématik, a fait valoir Caroline Cochaux, directrice déléguée du pôle TV de Lagardère Active France & International lors de la présentation aux professionnels et à la presse traditionnellement organisée pendant le Mifa. Dans le détail, Gulli "enregistre à elle seule près de 17% de pda sur les 4-10 ans en journée et 19,4% en sortie d'école". L'audience des chaînes payantes "portée par l'élargissement de leur diffusion sur les FAI depuis l'année dernière", bondit, elle, de 155% en un an pour Canal J sur les 4-14 ans et de 86% pour Tiji sur les 4-10 ans.

Les succès des chaînes thématiques de Lagardère Active sont portés par des séries comme, sur Gulli, Zig & Sharko, Objectif Blake... L'animation hexagonale, qui apporte à ses antennes "une identité unique" se trouve d'ores et déjo renforcée. En 2016, la convention révisée du diffuseur avec le CSA et avec le SPFA a porté de 6% à 10% de son chiffre d'affaires sa contribution à la production d'oeuvres télévisuelles d'animation d'expression originale française indépendante. En outre, le diffuseur s'est engagé "à investir dans le secteur 22 M€ jusqu'en 2018". Actuellement, "nous sommes engagés sur 19 projets d'animation" souligne Caroline Mestik, directrice des programmes et des antennes des chaînes jeunesse et famille de Lagardère Active. Ce chifffre inclut les projets en cours de production et en développement mais également les programmes diffusés dès cet été. "Depuis l'année dernière, trois nouvelles conventions de développement" ont été signées pour Gulli : l'une en 2D numérique, La famille Foutrac (Watch Next Media), et deux autres en 3D, Les 3 petits Ninjas (eOne, Frog Box), Titic se déchaîne (CottonWood Média). Toutes explorent le genre de la comédie, au coeur des priorités éditoriales de la chaîne TNT.

Autre nouveauté, déjà en production, pour Tiji après une première fenêtre sur France Télévisions, Apollon et les drôles de petites bêtes (52 x 11 min, Method Animation, Bidibule Productions), série pour les 3-6 ans en 3D CGI réalisé par Augusto Zanovello menée en parallèle du long métrage, Drôles de petites bêtes.

Avant cela, Gulli, dont le nouvel habillage élaboré autour des notions de "jubilation et de partage" sera dévoilé lors de la conférence de rentrée de la chaîne à la fin du mois, proposera une avant-première d'Oggy et les cafards saison 5 (234x7 min), le 30 juin à 19h30. La série de Xilam sera l'un des événements de la rentrée de Gulli avec le grand retour de Titeuf saison 4 (75x7 min + 1 spécial de 22 min, GO-N Productions) sur Canal J.

Sur Gulli, enfin, arrivera en 2018 Junior, idées en or (Made in PM, Alshana) première coproduction initiée pour Gulli Africa qui le diffuse "en exclusivité monde" depuis mai dernier. "Après seulement deux ans d’existence", la chaîne distribuée dans 22 pays francophones "compte déjà 1,4 million d’abonnés". Elle est devenue en outre "la chaîne préférée des enfants en Côte d’Ivoire". "Nous travaillons sur d'autres déclinaisons" a indiqué savoir Caroline Cochaux. Elles s'ajouteront aux trois territoires (France, Russie, Afrique) où Gulli, "marque internationale" est déjà présente.

Emmanuelle Miquet
© crédit photo : Watch Next Media


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici