Télévision

Annecy 2018 - Canal+ testera une case jeunesse en clair cet été

Date de publication : 15/06/2018 - 10:31

Bousculée, l'an dernier, suite à des baisses dans certains budgets de séries en cours, la présentation des programmes jeunesse de Canal+ a posé, dans le calme, les jalons d’une nouvelle saison que le diffuseur veut ambitieuse.

Après un baptême de feu houleux, en juin 2017, à Annecy, où Jean-Marc Juramie avait dû affronter la fronde des producteurs, certains d’entre eux s’étant vus signifier des baisses importantes de leurs budgets de séries d’animation, le directeur général adjoint des antennes et des programmes du groupe Canal+ était au côté de l’équipe jeunesse pour sa présentation au Mifa, jeudi 14 juin. Jean-Marc Juramie n’est pas rancunier, mais il a de la mémoire. "Cette année, on est dans une atmosphère un peu plus apaisée. Ce n’est pas pour nous que ça chauffe. Le vent a tourné", a commenté l’homme fort du groupe, en introduction, faisant allusion à la mobilisation des professionnels suite à l’annonce de la suppression de France 4.
À l’entendre, les relations entre le diffuseur privé et le secteur de l’animation sont au beau fixe. "En 2018, nous avons déjà lancé une trentaine de nouvelles séries et de nouveau films", dont certains, en outre, ont eu la chance d’être distingués : un Emmy Kids Award pour la série La cabane à histoires, de multiples prix pour Le grand méchant renard et autres contes, sorti en salle par Studiocanal en plus de sa diffusion télé, pour ne citer qu’eux.
Dans les prochains moins, la filiale de distribution du groupe proposera Petit vampire de Joann Sfar, l'un des longs métrages animés qu'elle accompagne. "Canal+, c’est aussi un outil industriel puissant au service de l’animation. Nous sommes le premier distributeur de chaînes en France", a également souligné Jean-Marc Juramie, arguant de "plus de 20 chaînes jeunesse".

En 2017, l’investissement du diffuseur se sera élevé à "40 M€ dans l’animation française et internationale" (en production pour Studiocanal et en préachats pour les chaînes maison), une enveloppe "en augmentation" comparé à 2016, mais dans une proportion non précisée.
Pour ne parler que de ses chaînes (Piwi+ pour les préscolaires, Télétoon+, "la chaîne des plus grands", Canal+ Family), celles-ci "sont regardées par plus de 6 millions de foyers", fait valoir le Groupe. Sur le linéaire, "un sujet d’actualité", ces mêmes chaînes surperforment, fortes de "plus de 8 millions de vidéos vues par mois". "Le Groupe est assez mobilisé autour de l’animation et elle va continuer à le faire. Notre dynamique le prouve. Notre volonté est de maintenir nos investissements au mieux", a affirmé Jean-Marc Juramie devant les journalistes, à l’issue de la présentation.

Depuis neuf mois qu’Audrey Brugère a pris la direction du pôle jeunesse du groupe, elle n’a pas eu "le temps de produire une série", mais elle a pu, de son côté, identifier trois enjeux.
Le premier porte sur la nécessité de se distinguer afin de continuer à attirer enfants et parents, en particulier via le label Ré-création originale. Sur Piwi+, cela veut dire "privilégier l’éclectisme, la singularité et la poésie" ; sur Télétoon+, creuser le sillon de la chaîne des grands ("le vrai héros c’est toi") ; et sur Canal+ Family, "continuer à diversifier cette chaîne avant tout dédiée au cinéma", via une offre de séries d’animation, ou en live-action portée par la Création originale de Canal+ pourquoi pas, la réflexion est en cours.
Deuxième point, le délinéaire, en parallèle de l’antenne (les enfants continuent à regarder la télévision deux heures par jour environ, a rappelé Audrey Brugère). Cet été, sera lancée une offre dédiée sur MyCanal (son nom n’est pas arrêté), ainsi qu’une application. "Le digital, cela veut dire aussi d’autres propositions", poursuit la directrice de la jeunesse, comme par exemple, le programme 1 mètre 10, avec l'influenceuse Elsa Muse, la société ESPH et le studio Mumuse. Sur Instagram, où la série est née, son format sera de 1 minute. Le format TV est 40 épisodes de 1 minute 10.
Le troisième enjeu porte sur la nécessité de communiquer davantage autour de son offre. "Nous devons bien accompagner nos projets tout en maîtrisant nos budgets et nos droits", estime Canal+, qui" voit plus grand pour les plus petits".

Autre nouveauté, et non des moindres, le groupe a décidé de tester une offre en clair sur Canal+, tous les matins entre 7h et 9h, cet été. Entre juillet et août, elle proposera des séries issues du label maison Ré-création (Ariol, Petit poilu, Molang…, soit "un petit échantillon pour donner à voir" les engagements du Groupe. Selon les résultats, la case, où est actuellement diffusée du cinéma, sera pérennisé à la rentrée. Cette initiative fait suite à l’expérience menée sur C8, la chaîne TNT gratuite du Groupe Canal+, entre septembre et décembre 2017. Celle-ci s’est révélée satisfaisante en termes d’audiences, selon le diffuseur, mais elle n’a pas été reconduite pour des "raisons de programmation". Le bloc C8 Cartoon était précédé d’une rediffusion de l’émission Touche pas à mon poste, à la durée variable. "Certain matin, on démarrait à 6h45, d’autres à 7h25", explique Jean-Marc Juramie. En outre, le diffuseur émet le souhait de produire davantage de séries exclusives et, dans la mesure du possible, "garder [ses] droits".

Les titres phares du line-up jeunesse 2018-2019 des chaînes Canal+, en production et développement (hors diffusion donc), sont :

Pour Canal+ Family : Sans faute(s) (52x1 min 30, KM, en développement), avec la voix de Stéphane de Groodt, Parental Control (78x4 min, Normaal Animation, en développement), Les Croquemoutard (52x11 min, Je Suis Bien Content, en production), Runes (26x26 min, Les Armateurs, en développement).

Pour Télétoon+ : Les p’tits diables, Tom Tom et Nana (52x7 min, Bayard Jeunesse, 4.21 Productions), Moi, Elvis (52x11 min, Watch Next Media, en production), Sardine de l’espace (52x11 min, Toon Factory, en production), Arthur et les enfants de la table ronde (52x11 min, Blue Spirit, en production), Grosha et Mr B. (52x11 min, La Station Animation, en production).

Sur Piwi+ : La cabane à histoires saison 3 (22x7 min, Dandelooo, en production), Molang saison 4 (52x5 min, Millimages, en production), Petit poilu, Ariol, Non-Non (photo, 52x7 min, Autour de Minuit, en production), Mush Mush et les Champotes (52x11 min, La Cabane Productions, Thuristar, en production), Zouk (52x11, Bayard Jeunesse, Normaal Animation, en développement), L’odyssée de Choum (26 min, Picolo Pictures, en production), Le quatuor à cornes là-haut sur la montagne (26 min, Vivement Lundi !, en production), Le chat, la poule et autres bestioles (26 min, Les Films du Nord, en production).

Emmanuelle Miquet
© crédit photo : Autour de Minuit


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici


Recevez nos alertes email gratuites

s'inscrire