Cinéma

Annecy 2019 - Miyu Productions, lauréat du Trophée de l’animation du "Film français"

Date de publication : 07/06/2019 - 11:34 - Modifié le 12/06/2019 - 19:01

(Modifié) - Remis pour la deuxième année consécutive dans le cadre du Marché international du film d’animation d’Annecy, notre prix est décerné à Emmanuel-Alain Raynal et Pierre Baussaron, les deux associés de la société de production et de distribution qui fête ses dix ans dans un contexte de forte croissance.

Inauguré en 2018, le Trophée de l’animation du Film français récompense un ou plusieurs professionnels francophones de l’animation (producteurs, distributeurs…) issus du cinéma et/ou de l’audiovisuel et incarnant la relève.

Cette année, les deux associés de Miyu Productions, Emmanuel-Alain Raynal et Pierre Baussaron, succèdent aux fondateurs du studio 3D toulousain TAT Productions. Le prix leur a été remis mardi 11 juin à 16h30, à l’Impérial Palace (photo).

Le choix de Miyu distingue le chemin parcouru depuis sa création, en 2009, par Emmanuel-Alain Raynal, rejoint en 2015 par Pierre Baussaron. Connue au départ pour ses courts métrages, format sur lequel elle demeure très dynamique en production ou en distribution – en témoignent les quatre titres en sélection officielle d’Annecy, dont Je sors acheter des cigarettes d'Osman Cerfon –, Miyu a dernièrement connu une forte croissance. Pour la soutenir, elle s’est d’ailleurs structurée en holding cet hiver, afin de regrouper l’ensemble de ses activités : production, distribution, la galerie Miyu – "première européenne dédiée au cinéma d’animation", ouverte en 2018 – et le Studio Miyu.

En long métrage, Miyu accompagne par exemple Saules aveugles, femme endormie, premier long de Pierre Földes adapté de six nouvelles de Haruki Murakami, en tant que coproducteur délégué avec Cinéma Defacto et producteur exécutif. La société est également le producteur exécutif de Linda veut du poulet !, nouveau long de Chiara Malta et Sébastien Laudenbach chez Dolce Vita Films.

Nouveau venu dans son line-up : Pangea, le prochain film de Simon Rouby (Adama) coproduit par Naïa et Miyu, qui assurera également sa fabrication. Librement inspiré du conte de Perrault Le petit Chaperon rouge, Pangea raconte l’histoire de Shara, jeune fille vivant avec les siens dans les hautes montagnes du Népal. À la suite d’un tremblement de terre, elle doit partir secourir sa grand-mère et traverser le territoire des Khampas, un peuple sans terre vivant en meute comme des loups. Le tournage est prévu en 2020.

Pour France Télévisions, Miyu accompagne désormais deux des trois 26 minutes initiés dans le cadre de l’appel à projets sur le récit initiatique d’une héroïne contemporaine : La vie de château (Films Grand Huit), comme coproducteur et producteur exécutif, et Moules-frites dont la société sera finalement le producteur délégué et exécutif. Dans un autre registre, elle fabrique en ce moment la série de Cartoon Network, Elliott from Earth.

Miyu est désormais déployée sur trois régions, entre Paris, Angoulême et Bourg-lès-Valence.

Emmanuelle Miquet
© crédit photo : ANNECY FESTIVAL K. Pauli


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici