Cinéma

Annecy 2019 - DreamWorks : "Abominable" et "Les Trolls 2" décoiffent Bonlieu

Date de publication : 13/06/2019 - 08:21

Le studio américain a dévoilé, lors d’une séance événement, les premières images de ses derniers opus, dont Abominable, qui sortira en France le 23 octobre.

L’ambiance était garantie mardi après-midi à Bonlieu, d’autant que DreamWorks avait déposé sur chaque siège un kit du parfait festivalier, comprenant notamment une feuille aux armes du studio, avec le mode d’emploi pour la transformer en avion de papier. Et la salle a réservé un triomphe à Margie Cohn, devenue présidente de DreamWorks Animation en début d’année, qui ouvrait cette session. Même accueil enthousiaste pour Dean DeBlois, auteur-réalisateur de la trilogie Dragons, à laquelle le festival consacre une exposition. Familier de l'événement, membre du jury des films de fin d'études et courts métrages Off-Limits cette année, DeBlois a souligné à quel point Annecy avait joué pour lui un rôle crucial, qualifiant son public de "plus excitant du monde".

Mais le cœur de la présentation était consacré à Abominable, qui sortira aux États-Unis en septembre et le 23 octobre en France, sous la bannière d'Universal. Un film écrit et réalisé par Jill Culton, coréalisé par Todd Wilderman et produit par Suzanne Buirgy, dont ont été projetées, en première mondiale, environ 25 minutes sous forme de plusieurs séquences. Au départ, c’est Oriental DreamWorks qui a proposé à la réalisatrice de faire un film sur le thème du yéti. Abominable est de fait le premier long entièrement écrit par Culton, qui avait auparavant dirigé Les rebelles de la forêt, sorti en 2006. "Être entièrement à l’origine de cette histoire m’a énormément simplifié la vie. Cela m’a permis de donner d’entrée de jeu des indications précises à l’équipe car je connaissais par cœur le moindre détail sur les personnages, leur passé, leur parcours et leurs motivations. À l’inverse, quand un studio vous confie la réalisation d’un script entièrement achevé, il faut s’approprier l’univers d’un autre et le risque est de partir sur plusieurs pistes avant de trouver la bonne".

Partant d’une feuille blanche, Culton s’est inspirée de souvenirs d’enfance pour inventer son yéti, prénommé Everest, et trouver sa gestuelle. Durablement marquée par le dogue de ses voisins pesant 90 kilos, elle en a conservé un faible pour les animaux de compagnie énormes, le dernier en date étant Cooper, dont plusieurs photographies en situation (en voiture, en promenade ou encore équipé pour l’hiver) ont été projetées à Bonlieu à titre d’exemple.
Jill Culton a ensuite pensé à un personnage central féminin, celui de la jeune Yi, dessinant les premières esquisses, l’imaginant d’entrée de jeu jouant du violon. Un personnage rejoint en cours d’écriture du scénario par deux comparses, son cousin Peng et Jin, jeune garçon espiègle. Partant de là, a été imaginé un univers où se côtoient magie et amour de la nature, le tout au service d’une aventure qui s’apparente par certains côtés à un récit initiatique, le jeune trio décidant de braver tous les dangers pour ramener le yéti jusqu'à son Himalaya natal, parcourant avec lui plus de 3 000 kilomètres à travers la Chine.

En raison de l’ancrage du récit, Jill Culton s’est immergée dans la culture chinoise, affichant dans son bureau de grandes cartes du pays. Certains paysages l’ont particulièrement inspirée, comme les Monts Huang ou le grand Boudha de Leshan, au pied duquel les personnages font une étape cruciale (photo).
Décrit par Margie Cohn comme une "lettre d’amour à la Chine", Abominable est une coproduction entre Pearl Studio – l’ancienne joint-venture Oriental DreamWorks, devenue à présent autonome – et DreamWorks. Le film a été fabriqué entre Los Angeles et Shangai, une collaboration indispensable afin d’éviter tout malentendu culturel dans le récit. Une scène de repas de famille a nécessité ainsi de nombreuses corrections. Alors que les animateurs américains avaient disposé quelques plats sur la table, les équipes chinoises en ont fait rajouter beaucoup plus, tout repas familial digne de ce nom supposant une profusion de mets. "Nous avons souvent dû veiller à une foule de détails du même ordre, rappelle Jill Culton. Il fallait faire attention à respecter des usages immuables, comme l’ordre dans lequel des convives doivent s’asseoir autour d’une table, mais prendre aussi en compte certaines spécificités du comportement des adolescents chinois."

Premier long métrage d’animation d’une telle ambition, écrit et réalisé par une femme et accompagné par deux productrices (Suzanne Buirgy pour DreamWorks et Peilin Chou, directrice de la création de Pearl Studio), Abominable pourrait marquer un tournant dans l’histoire du secteur. Mais le chemin à parcourir semble encore long même si "de plus en plus de femmes occupent des postes clés au sein des studios", souligne Jill Culton.

Le réalisateur Walt Dorhn (déjà coréalisateur de Trolls, avec Mike Mitchell) est ensuite venu présenter des extraits non finalisés de Trolls 2 - Tournée mondiale, produit à nouveau par Gina Shay. Cette fois Poppy et Branch, à nouveau incarnés vocalement par Anna Kendrick et Justin Timberlake, découvrent qu’ils ne constituent que l’une des six différentes tribus de Trolls dispersées sur six différents pays et dévouées à six genres de musique différents : funk, country, techno, classique, pop et rock. Le problème est que la reine du hard rock est déterminée à dominer leur monde, en éradiquant toute autre forme de musique. Devant sortir en avril 2020, le film promet un trip musical d’une puissance sonore inégalée.

Une présentation qui s’est terminée par l’avant-première mondiale du court métrage, Marooned, réalisé par Andy Erekson et produit par Jeff Hermann, sur un robot irascible et égoïste nommé C-0R13. Coincé sur un avant-poste lunaire abandonné, il ne pense qu’à retourner sur terre.

Patrice Carré
© crédit photo : DreamWorks Animation / Pearl Studio


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici