Cinéma

La Cisac demande une action mondiale pour les créateurs

Date de publication : 23/03/2020 - 17:40

Dans une lettre adressée aux gouvernements du monde entier, le président et les vice-présidents de la Confédération Internationale des Sociétés d'Auteurs et Compositeurs lance un cri d’alerte pour les créateurs.

Alors que le monde entier se confine pour faire face à la pandémie, les tournages s’annulent, les contrats pour les auteurs deviennent caduques et de nombreux auteurs et compositeurs se retrouvent dans des situations précaires. C’est dans ce contexte que la Cisac a envoyé une lettre adressée aux gouvernements du monde entier signée par son président Jean-Michel Jarre ainsi que l’ensemble de ses vice-présidents Angélique Kidjo, Marcelo Piñeyro, Miquel Barceló et Jia Zhang-ke.

La lettre complète : 

"La crise du coronavirus représente une menace mondiale sans précédent pour une génération de personnes qui gagnent leur vie comme créateurs. En tant que président et vice-présidents de la Cisac, et en tant qu'artistes de différentes régions du monde, nous demandons aujourd'hui aux gouvernements d'agir à l'échelle mondiale pour aider les créateurs à survivre à la crise actuelle et, à terme, à contribuer à la reprise.

La Cisac est le plus grand réseau créatif au monde, avec plus de 230 sociétés d'auteurs membres représentant 4 millions de créateurs actifs de tous les répertoires.

Les créateurs de musique, d'œuvres audiovisuelles, des arts graphiques et plastiques, du théâtre et de littérature sont le pilier des cultures et des économies nationales. Aujourd'hui encore, ce sont leurs œuvres qui, partout, aident et rassemblent des millions de personnes qui doivent endurer une vie en quarantaine.

Mais les créateurs se trouvent dans une position particulièrement fragile. La grande majorité d'entre eux sont des travailleurs indépendants et dépendent des redevances versées par les sociétés d'auteurs. Aujourd'hui, et dans les semaines et les mois à venir, les créateurs seront parmi les plus touchés par la crise.

Les sociétés d'auteurs font tout leur possible en maintenant les distributions des droits d'auteur et en utilisant des fonds sociaux d'urgence lorsque ceci est possible. Malgré cela, les membres de la CISAC signalent un effondrement de l'activité culturelle et de divertissement à travers le monde, affectant les concerts, les festivals, les expositions et les principales plateformes où les œuvres créatives sont utilisées.

Les créateurs sont par nature des entrepreneurs motivés et ils seront une force positive qui contribuera à la reprise économique à venir. Mais ils ont un besoin urgent de mesures de secours, et seul le levier de la politique gouvernementale aura l'impact requis.

Plusieurs gouvernements, comme la France, ont agi, par exemple avec des financements d'urgence pour les secteurs créatifs ; d'autres, comme l'Argentine, le Chili et le Pérou, ont déjà identifié la protection des créateurs (par exemple via des concessions fiscales et de sécurité sociale et des paiements d'urgence) comme une priorité".

Perrine Quennesson
© crédit photo : DR

Tags :

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici


Recevez nos alertes email gratuites

s'inscrire