Télévision

Annecy 2018 - Studio Redfrog ambitionne de devenir une "plateforme pour les créateurs"

Date de publication : 13/06/2018 - 08:30

La société lilloise dédiée à la prestation et à la coproduction se développe à l’international et dans l’Hexagone, via ses propres propriétés, et en accueillant l'Ecas-Hauts-de-France.

Studio Redfrog n’a pas attendu les différentes réformes réalisées par les pouvoirs publics (compte de soutien, crédit d’impôt…) pour défendre la fabrication de programmes d’animation sur le territoire français. Mais à leur faveur, accompagnée de la politique offensive menée par le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, la société lilloise créée en 2010 par Lahcen Bahij, Nicolas Haye et Jérôme Bétrancourt a naturellement vu son volume d’activité croître fortement ces dernière saisons.

Elle revendique actuellement cinq productions en cours : Les Minijusticiers saison 3 (Futurikon), Gribouille saison 2 (Moving Puppet), Marblegen (Monello), César et Capucine saison 2 (Futurikon) et Mick le mini-chef (photo). D’ici la fin de l’année, s’y ajouteront Moi, Elvis (Watch Next Media, 2D/3D) et Sardine de l’espace (Toon Factory, Caribara). Studio Redfrog accompagne ces séries en tant que producteur exécutif et/ou coproducteur. Sauf Mick le mini-chef (26x7 minutes en prises de vues réelles et animation 3D), une comédie familiale culinaire pour les 6-8 ans, à découvrir à la rentrée sur France 3, qui signe sa première série comme producteur délégué. Le dessin animé a également pour partenaire In the Box à Annecy et Animation Fabrik en Allemagne.

Lancé avec une double activité de prestation et de coproduction, pour des programmes en animation 2D, 3D et hybrides, Studio Redfrog affiche aujourd’hui de fortes ambitions autour de deux axes : le développement de ses propres propriétés, à l’instar de Mick le mini-chef, et à l’international. Son ambition : devenir un "studio de développement, une plateforme pour les créateurs et une structure avec des partenariats à l’international, en Amérique du Nord et en Asie", résume Lahcen Bahij, président-producteur de Studio Redfrog.
Le mois dernier, la société a recruté une "business developer", Nassima Boudi, afin de "vendre la marque Studio Redfrog sur le marché international". Son périmètre ne comprend pas l’Asie, continent dont s’occupe directement Lahcen Bahij.
En outre, Studio Redfrog vient de signer un accord de développement avec une société de production chinoise dédiée aux séries et aux longs métrages, Joy Hill, pour deux projets. Le premier, amené par Studio Redfrog, s’intitule Pocket Champion (52x11 min), une comédie pour les 6-10 ans sur le sport et l’amitié. Le second, School Bus (52x13 min), émanant de Joy Hill, raconte les pérégrinations d’une classe à bord d’un bus scolaire, ses rencontres…
Studio Redfrog fait également valoir un partenariat avec le studio Oasis Animation, au Canada, pour des codéveloppements et des coproductions. Il comprend déjà Ana Ana (78x7 min et 78x1 min), une adaptation en 2D pour les 3-6 ans, présentée au Cartoon Forum 2017, à Toulouse.
Concernant le déploiement de ses propres productions, l'objectif affiché est, qu'en 2019, elles représentent "50%" de l’activité du studio, les 50% restants provenant de la prestation. Dans cette ligne, la société a acquis les droits d’une bande dessinée de chez Dargaud, La vie en slip, afin de l’adapter en une série de 52x11 minutes pour un public de 6 à 8 ans. "Cet été, nous lancerons cinq à six projets en partenariat ou en propre, destinés à des diffuseurs, des plateformes… Il s’agira de programmes de qualités, avec une touche de comédie, de la bienveillance destinés à des enfants de 3 à 10 ans", expose Lahcen Bahij.

Cette politique ne l’empêchera pas de poursuivre des codéveloppements avec des partenaires français. Exemple : Roboats (52x11 min, France Télévisions), au côté de Bee Prod (Pierre Belaisch), et dont Studio Redfrog est producteur exécutif et coproducteur, et Nicolas Haye le designer.

Par ailleurs, Studio Redfrog est le premier studio qui, dans l’Hexagone, ouvrira une déclinaison de l’École Cartoucherie Animation Solidaire (Ecas), formation gratuite initiée par le studio TeamTO, pour pallier la pénurie d’animateurs 3D, suite aux différentes réformes de la filière en France. Dans ce cadre, Studio Redfrog a signé une joint-venture avec le centre de formation professionnelle Rhinoceros. L’objectif est de pouvoir accueillir la première session "au premier semestre 2019", espère Lahcen Bahij. La formation est un "élément naturel dans un studio", rappellent les associés. Mais avec le regain d’activité lié aux réformes, "en région, il y a une certitude, c’est qu’on doit former une centaine de personnes chaque année", en parallèle des jeunes diplômés qui sortent des écoles.

Emmanuelle Miquet
© crédit photo : Studio Redfrog


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici


Recevez nos alertes email gratuites

s'inscrire