Télévision

Le bilan économique d'Annecy en forte hausse

Date de publication : 10/07/2019 - 11:48 - Modifié le 16/07/2019 - 15:39

(Modifié) - Outre les excellents chiffres de sa fréquentation, le festival et le marché international du film d’animation affichent des retombées économiques en progression significative.

Annecy n’en finit pas de grandir, et pas uniquement d’un point de vue de l’industrie de l’animation. En 2018, les retombées économiques du festival et du marché international du film d’animation d’Annecy (Mifa) sur le territoire ont atteint 15 M€, a rappelé vendredi 5 juillet l’élu Vincent Pacoret sur Facebook, à l’issue de la réunion du conseil d’administration de Citia, l’établissement public organisateur de la manifestation, consacré au bilan de la dernière édition.
Ce chiffre, mis en exergue dans le communiqué de la région Auvergne-Rhône-Alpes en juin, est en hausse de 72% comparé à 2015, dernière année où il a été mesuré. L’objectif n’est pas de se livrer à l’exercice chaque année (ces données ne sont pas simples à recueillir), mais "après l’édition anniversaire de 2020 [année des 60 ans du festival, Ndlr], ce sera peut-être intéressant de le refaire", remarque Mickaël Marin, le directeur de Citia. Ce dernier observe que 2019 ayant enregistré une nouvelle hausse de la participation, les dépenses sur le territoire (de restauration, hébergement, transport...) ont mécaniquement augmenté.

Concernant l’édition qui s’est déroulée du 10 au 15 juin dernier, ses retombées presse progressent de près de 46%, à plus de 8 M€, d’après le bilan Kantar Media. Cette valorisation est établie par comparaison aux prix des espaces publicitaires sur les supports où sont diffusés les articles et les reportages (via une pondération, une publicité n’étant pas équivalente à un rédactionnel, a priori). Elle ne vaut en l’espèce que pour les médias français. À l’étranger, un premier retour fait état d’un "peu plus de 650 articles" parus principalement aux États-Unis, en Chine, au Japon, Royaume-Uni…

Dans son post, le conseiller départemental, municipal et intercommunal Vincent Pacoret souligne en outre que ce sont "plus de 800 personnes mobilisées sur la durée du festival (166 du staff, 185 des prestataires, 460 bénévoles)" et rappelle les statistiques de l’édition 2019 qui "confirment le positionnement international et le succès toujours plus grand" de l’événement, soit un total de 12 351 accrédités (+5% en un an) dont 4 143 accrédités (+9,3 %) au Mifa.

Emmanuelle Miquet
© crédit photo : Citia


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici