Cinéma

Coronavirus : les salles fixées sur leur sort le 2 juin

Date de publication : 05/05/2020 - 13:25 - Modifié le 05/05/2020 - 13:32

(Actualisé avec l'intervention de Franck Riester sur Europe 1) - Edouard Philippe a précisé, lors de la présentation de la stratégie nationale de déconfinement intervenue le 4 mai au Sénat, que serait réévaluée fin mai la situation d'un certain nombre d'établissements recevant du public, parmi lesquels les cinémas. Invité ce matin de la matinale d'Europe 1, Franck Riester a pour sa part indiqué travailler sur "un accompagnement de cette réouverture pour inciter nos compatriotes à revenir dans les salles de cinéma".

Il l'avait laissé entendre le 28 avril à l'Assemblée Nationale lors de la déclaration du gouvernement sur le plan de déconfinement. La chose est désormais actée. A l'occasion de sa présentation de la stratégie nationale de déconfinement au Sénat ce lundi 4 mai, Edouard Philippe a indiqué que la date et les conditions de la réouverture des salles de cinéma seraient examinées fin mai, une décision devant être prise le mardi 2 juin.

"Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous avons choisi, par précaution sanitaire, de prolonger la fermeture des restaurants et des cafés, des cinémas et des théâtres, des manifestations sportives et culturelles, des plages, des lacs, des salles de fêtes. La situation sera réévaluée fin mai pour une décision effective au 2 juin", a ainsi indiqué le Premier ministre.

Rappelons que la Fédération nationale des cinémas français travaille actuellement sur un scénario permettant la réouverture des salles début juillet. Pour y parvenir, elle a récemment mis en place un "groupe opérationnel" avec l'objectif d'élaborer un "guide métier de l'exploitation afin de négocier les modalités de réouverture des cinémas avec les pouvoirs publics". Ce guide devrait être livré durant la seconde moitié du mois de mai.

Franck Riester évoque plusieurs pistes
Dans une interview accordée ce mardi 5 mai à Europe 1, Franck Riester s'est exprimé sur les conditions de cette reprise. "La volonté des fédérations du cinéma français, c'est que la réouverture se passe en même temps partout en France. Le problème, c'est que le virus ne circule pas de la même façon partout en France. Nous avons donc besoin de continuer à discuter avec eux pour savoir s'il serait possible malgré tout d'avoir des ouvertures dans des zones où le virus circule moins, ou s'ils préfèrent vraiment ouvrir en même temps partout en France. En tout état de cause, il y a besoin d'un délai, selon eux au moins quatre semaines entre le moment où la décision sera prise et la réouverture effective", a déclaré le ministre de la culture.

"Nous voulons rouvrir le plus rapidement possible, mais nous ne le ferons pas sans prendre en compte la réalité sanitaire, la réalité de l'évolution de l'épidémie et sans tenir compte aussi des besoins financiers des salles de cinéma pour rouvrir, a poursuivi Franck Riester. Nous travaillons aussi pour qu'il puisse y avoir un accompagnement de cette réouverture pour inciter nos compatriotes à revenir dans les salles de cinéma. Nous travaillons par exemple sur la question de la Fête du Cinéma à la rentrée, sur des dispositifs d'accompagnement financier pour nos compatriotes pour qu'ils viennent davantage au cinéma demain".

Kevin Bertrand
© crédit photo : Tour des Cinémas


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici


Recevez nos alertes email gratuites

s'inscrire