Cinéma

CONNeXT 2019 - A Team Productions : une ambition maîtrisée

Date de publication : 10/10/2019 - 08:40

Passant du film de gangsters à celui de zombies en passant par le grand récit d’aventures, la société, qui vient de fêter ses dix ans, fait preuve d’un grand éclectisme.

Hendrik Verthé et Kobe Van Steenberghe (photo) se sont rencontrés lors de leur scolarité au Rits, école de cinéma flamande de Bruxelles fondée dans les années 1960 pour être le pendant de l’Insas francophone. Ils créent en 2009 A Team Productions, qui va être logée pendant quatre ans dans l’appartement qu’ils habitent, propriété de l’oncle de Kobe. Ils produisent une dizaine de courts métrages avant de passer au long avec Image, premier film d'Adil El Arbi et Billal Fallah produit pour 120 000 €. Ils les accompagnent ensuite sur Black puis Patser, qui vont propulser les deux réalisateurs à Hollywood où ils viennent de tourner Bad Boys for Life.

A Team Productions vient d’achever deux nouveaux projets, tous deux présentés à CONNeXT. Projeté le 8 octobre, Torpedo (dont le titre international est U-235) sortira sur les écrans belges le 23 octobre. Réalisé par Sven Huybrechts, qui en a écrit le scénario il y a dix ans, il se présente comme un film d’aventures sous-marines, dont l’action se déroule durant la Seconde Guerre mondiale. Un projet ambitieux sur une bande de "inglourious belgians", dont le développement et le financement ont duré sept ans. "Il nous a fallu être très créatifs, mais cela ne se voit à aucun moment dans le film qui est quasiment tel que le réalisateur nous l’avait pitché lors de notre première rencontre", raconte Hendrik Verthé. Les deux producteurs ont pu réunir un budget de 3,7 M€. "Il a été difficile d’obtenir certains fonds, notamment aux Pays-Bas et au Luxembourg parce que U-235 est très commercial. Mais le distributeur nous a heureusement beaucoup soutenus." Il a été vendu en Allemagne, au Japon et en Corée du Sud, mais aussi en France où Wild Bunch a pris tous les mandats.

Défendu lors d’une session de Work in Progress, Yummy est un film de zombies réalisé par Lars Damoiseaux. Prenant pour prétexte la clinique de chirurgie esthétique d’un pays de l’Est pratiquant des opérations à bas prix, il reprend tous les codes du genre de façon jubilatoire, sans lésiner sur le gore. Yummy sortira en Belgique le 18 décembre, après une avant-première calée pour le vendredi 13. "On vise les fans du genre mais aussi tous les adolescents qui seront en vacances durant cette période."

À présent, la société s’attaque à la production de Baghdad Messi. Ce deuxième film de Sahim Omar Khalifa (Zagros), qu’il coréalise avec Kobe Van Steenberghe, a ouvert les sessions de pitches le 7 octobre. Le scénario reprend la trame de leur court métrage éponyme de 2012, déjà produit par A Team Productions, et dont les premières images ont illustré la présentation à Gand. Nous sommes en Irak en 2009. Le jeune Hamoudi, qui semblait destiné à devenir footballeur, perd une jambe lors d’un attentat. Il va devoir se reconstruire aux côtés d’un père qui se sent coupable du malheur ayant frappé son fils.
Budgété à 2,1 M€, le film devrait se tourner à partir d’avril 2020, à Erbil, dans le Kurdistan irakien, qui soutient financièrement le projet, mais aussi à Bagdad même. "Nous aimons les projets capables de nous emmener dans des endroits où l’on ne va généralement pas, que ce soit à Molenbeek ou en Irak", résume Hendrik Verthé.

Patrice Carré
© crédit photo :


L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Vous avez déjà un compte


Accès 24 heures

Pour lire cet article et accéder à tous les contenus du site durant 24 heures
cliquez ici